Destinations voyages

Voyage en pays mayas – fin

4.9/5 - (22 votes)


Fin de découverte du richissime patrimoine Maya encore intact à notre époque.

Tulum

Cette forteresse construite sur la côte caribéenne du Yucatan, au Mexique, est aujourd’hui plus connue pour ses plages de rêve. Entourée de murs, cette cité devait défendre la région d’éventuels envahisseurs : Tulum était même imprenable, entre ses remparts côté terre et les falaises côté mer. Un site plutôt modeste de taille, mais très populaire.

Tikal

Au nord du Guatemala, cette cité voisine de Yaxha était l’une des plus puissantes des Mayas. Sans aucun accès vers des ressources en eau, la ville ne subsistait que grâce à la pluie collectée dans ses réserves. Difficile de le croire, mais cette ville réussit malgré cette faiblesse à devenir l’une des plus importantes de la région. Les palais royaux, les pyramides et les temples, les jeux de balle prouvent que la cité a même compté entre 100 000 et 200 000 habitants. Malheureusement souvent en guerre avec les grandes villes rivales, elle finit par être conquise par Teotihuacan puis Caracol, avant de sombrer dans l’oubli.

Mayapan

Drôle d’histoire que celle de cette cité maya : lors de révoltes à Chichen Itza, la noblesse décide de s’exiler pour construire une nouvelle capitale. C’est Mayapan, dans le Yucatan, qui devient le centre politique de toute la région en 1221. Mais en 1441, de nouvelles révoltes provoquent la destruction de Mayapan, finalement abandonnée. Nombre de monuments ont donc malheureusement été saccagés. Et s’ils n’avaient pas la grandeur des édifices de Chichen Itza, ils sont néanmoins le symbole de la dernière confédération maya.

Palenque

Dans la forêt tropicale du Chiapas, au Mexique, le site de Palenque reste un ancien et modeste centre religieux. Mais il détient les constructions, sculptures et bas-reliefs les mieux exécutés de toutes les ruines mayas. Le Palais est un complexe réseau de bâtiments construits pendant des siècles et le Temple des Inscriptions renferme 180 années de l’histoire de la ville en images. Les autres temples comptent également nombre de représentations qui démontrent combien les artistes mayas étaient capables des plus belles prouesses.

Caracol

tikal
tikal

Sa fondation remonte à 1200 av. JC, sa décadence au Xe siècle : Caracol est donc le site archéologique maya le plus important de Belize. Sa longue histoire explique le fait que plus de 140 000 Mayas y ont vécu, donnant naissance à une large cité au système agricole perfectionné. Aujourd’hui, on peut toujours admirer ses 40 monuments, preuve de son ancienne puissance.  A proximité la ville fantôme de Real De Catorce

Yaxha

Placées entre deux lagons, dans la jungle du Guatemala, les ruines de Yaxha impressionnent tant elles s’inscrivent dans un décor naturel époustouflant. La jungle cache encore nombre de monuments de cette ancienne et prépondérante cité mésoaméricaine et les bruits des animaux couvrent le silence du site. Du haut des pyramides, la vue embrasse une mer de verdure, là où histoire et nature se sont réconciliées.