A la découverte de la Mongolie : steppes et désert de Gobi

La Mongolie en quelques lignes

La Mongolie est un vaste territoire très peu peuplé. Principalement composé de steppes, le paysage est encore plus aride dans le désert de Gobi au sud du pays. De nos jours, encore un tiers de la population est nomade.

De nombreuses ethnies ont tour à tour dominé la Mongolie. L’époque faste du pays se situe au XIIe siècle où l’empire Mongol dirigé par Gengis Khan dominait une grande partie de la Chine. Au XVIIe  siècle, la tendance s’est inversée et la Mongolie fut sous influence Mandchou. En 1911, le pays se sépare de la Chine et reste après la seconde guerre mondiale très proche de l’union soviétique. En 1992, le système communiste fut abandonné en Mongolie.

La culture mongole

Le peuple mongol a très longtemps été un peuple de nomades et de guerriers. De ce fait, un certain nombre de symboles représentant le nomadisme sont intégrés dans l’identité culturelle mongole. La Yourte est un de ces symboles : c’est l’habitat traditionnel des peuples nomades.

En Mongolie, on distingue trois sports traditionnels, autrefois pratiqués par les combattants pour mettre en avant leurs valeurs et défendre l’honneur de leur clan. Il s’agit de la lutte, du tir à l’arc et des courses de chevaux. En effet, les mongols sont un peuple de cavaliers et s’affrontent dès leur plus jeune âge dans des courses d’endurance à travers les steppes.

La culture mongole est très riche et s’exprime à travers une mythologie complexe. La musique tient une place très importante dans la vie quotidienne et spécialement lors des célébrations. Les fêtes traditionnelles sont encore encadrées par les chamans, garants des traditions mongols. Les rites animistes ont gardé une place très forte en Mongolie. Le Bouddhisme tibétain est également très pratiqué.

Les principaux sites mongols

Les grands espaces sauvages de Mongolie abritent une faune et une flore endémiques qu’il est possible de découvrir lors de grands treks à travers les steppes, peuplées par les ânes, chevaux et chameaux sauvages, mais aussi par des ours et des loups. Ces treks permettent également de côtoyer les peuples nomades, qui vivent encore de manière traditionnelle.

Le principal centre urbain est la capitale Oulan Bator, où habite un tiers de la population mongole. C’est le lieu de passage obligé pour tout visiteur. On y trouve tout l’artisanat mongol, notamment les tissus en cachemire réputés dans le monde entier.

La Mongolie possède un certain nombre d’événements traditionnels tout au long de l’année, idéals pour découvrir la culture mongole. Les principaux festivals sont ceux de Naadam, de Tsaagan et le festival de glace du lac Khövsgöl.